Chargement...
 

Suivre les derniers ajouts

 ::  Flux RSS Coordination Groups
Flux RSS Homogeneous Groups

Image

Rapport de la réunion de préparation du projet (Août 2015)

Les 20, 21 et 22 août se sont réunis au centre de séminaire C.A.R.M.E.N. à proximité du siège de TOGETHER au Portugal le secrétariat de TOGETHER international (Samuel Thirion et les trois stagiaires Aurélie Cerqueira, Emmanuelle Maurin et Magalie Caillault) et celui de TOGETHER France (Julie Chabaud et Sébastien Keiff) pour la préparation du projet CO-ACTE. A également participé à la réunion Céline Braillon qui a été la cheville ouvrière des liens entre SPIRAL et les agendas 21 en France.

Outre les aspects organisationnels et financiers du projet, cette réunion a été particulièrement importante pour en préciser la méthodologie et les résultats attendus, aborder les questions pratiques et préparer la réunion de lancement des 28 et 29 septembre. Ci-suivent les principales conclusions et les questions en suspens à résoudre pour la réunion.

Méthodologie du projet

Rappelons que CO-ACTE vise à s’appuyer sur les acquis de 10 ans de la démarche SPIRAL pour créer une dynamique citoyenne porteuse de propositions de politiques publiques d’encouragement à la coresponsabilité pour le bien-être de tous en Europe sans discrimination ni exclusion. Ces propositions seront présentées et mises en débat lors de la 3ème Rencontre Internationale de TOGETHER à Braine-l’Alleud et Bruxelles en Novembre 2016 à laquelle seront conviés tous les territoires de coresponsabilité et les principaux responsables politiques nationaux et européens.

Toute notre réflexion a porté sur comment faire en sorte que les propositions de politiques publiques qui émergeront du projet soient réellement portées par les citoyens et territoires, répondant aux limites qu’ils rencontrent sur le terrain pour progresser vers une société coresponsable pour le bien-être de tous aujourd’hui et demain au niveau global. Le projet est donc au coeur de la question du partage des responsabilités entre le niveau local et les niveaux supérieurs (régional, national, européen).

Plusieurs idées ont été avancées en termes de méthodes :

  • Tout d’abord ne pas se limiter aux territoires qui ont mis en œuvre SPIRAL mais élargir à tous les territoires qui d’une forme ou d’une autre s’inscrivent dans une approche citoyenne ou de coresponsabilité, comme les territoires du mouvement Transition, ceux en agendas 21, etc.
  • Inviter chaque territoire intéressé à réaliser un débat en son sein (par exemple dans la plateforme multi-acteurs et/ou avec des groupes de citoyens) autour des questions suivantes : 1) quelles sont nos réussites et jusqu’à où avons-nous pu progresser vers la coresponsabilité pour le bien-être de tous aujourd’hui et demain dans notre territoire ? 2) Qu’est-ce que nous n’avons pas réussi à faire et qu’il serait important de faire ? 3) Quels sont les éléments de blocage et les leviers pour y parvenir ? Au moins la question 3 (et peut-être les 2 précédentes) gagneront à être faite suivant la démarche SPIRAL des post-its, permettant de prendre en compte la diversité des points de vue et d'élaborer des synthèses débouchant sur des propositions politiques.
  • La synthèse des synthèses des territoires serait finalisée en février lors de la réunion du Conseil des Alliances. Elle sera alors renvoyée aux territoires pour un deuxième tour de réflexion sur la question 3. Ainsi chaque territoire pourra reprendre ses conclusions en tenant compte des contributions des autres territoires et s’inscrire dans une connaissance partagée par tous (on s’inspire ici de la méthode Delphi). Ce deuxième tour donnera lieu à une deuxième synthèse globale qui pourra éventuellement faire l’objet d’un troisième tour s’il y a suffisamment de temps avant la rencontre de Braine-l’Alleud.
  • Dès que la première synthèse globale sera disponible elle serait envoyée également aux média et interlocuteurs politiques concernés de façon à les impliquer dans la réflexion bien avant la Troisième Rencontre à Braine-l’Alleud.
  • Les synthèses seront également reprises par les réseaux thématiques pour les enrichir avec leurs propres expériences et les remettre à disposition des territoires.

En opérant de la sorte nous parviendrons à promouvoir un dialogue et une interaction à la fois horizontale entre les territoires et entre territoires et réseaux, et verticale entre territoires et réseaux et les autorités politiques à des échelons supérieurs (régionaux, nationaux, européens, voire mondiaux).

Bénéfices attendus

  1. Pour les habitants et les acteurs de territoires de coresponsabilité :
    • Construire un savoir partagé porteur de fertilisations croisées entre territoires et de propositions politiques au niveau global ;
    • Pouvoir se situer et situer sa contribution dans un système d’innovation sociale et territoriale ;
    • Co-définir et saisir les opportunités d’un passage à l’échelle, pour une société coresponsable du bien-être de tous aujourd’hui et demain.
  2. Pour les institutions porteuses de politiques publiques :
    • Disposer d’une analyse des attentes citoyennes et besoins sociétaux émanant de l’expérience concrète de territoires ;
    • Fluidifier le lien entre politiques publiques et innovations citoyennes, sociétales et territoriales pour une société apprenante plus juste, inclusive et durable ;
    • Disposer, à partir des expériences des territoires, d’éléments de preuve de la performance de la coresponsabilité et d’alternatives crédibles ;
    • Saisir les leviers des transitions et des nouvelles alliances pour une efficacité, efficience et une meilleure performance des politiques publiques.
  3. Pour les réseaux de territoires et d’acteurs:
    • Capitaliser sur les énergies
    • Prendre le temps de la réflexion sur les chemins de transformation sociétale esquissés dans nos projets et les conditions de leur ancrage pérenne pour une société durable pour tous

Indicateurs de réussite

Pour préciser ces bénéficies attendus nous avons fait l’exercice d’imaginer ce que serait une troisième rencontre internationale de TOGETHER réussie. Ce serait :

  1. Un réseau élargi et renforcé
    • Mobilisation des territoires de coresponsabilité
    • Together devient un réseau dans le véritable sens du terme, en lien avec d’autres réseaux similaires (Territoires en agendas 21, transition, etc.): tous les acteurs mutualisent leurs expériences et montent en capacité pour ensemble aller dans le même sens, avoir plus de poids et engager un dialogue permanent avec les politiques nationales et européennes.
    • Un nouveau programme plus intégrateur des différents réseaux est mis en place pour 3 ans. Nouvelle gouvernance, nouveau bureau avec un rôle de facilitateur de la vie du réseau
    • Des promesses d’institutions publiques et de fondations pour soutenir le réseau Together qui sort enfin de la précarité
    • Consitution d'un nouveau groupe de travail avec les acteurs économiques : sortir des logiques de profit à court terme pour aller vers des valeurs fondamentales
    • 1 an après la COP 21, après les grands objectifs, démonstration opérationnelle en coresponsabilité : comment concrètement on va dans cette société + respectueuse
  2. Des participants engagés
    • Présence des médias qui ont reconnu le caractère novateur
    • Présence des responsables politiques qui ont reconnu une autre approche
    • Représentants de plusieurs partis politiques et des syndicats qui ont réfléchi à la révision de la position des uns et des autres
    • Présence des plusieurs DG de la Commission Européenne ainsi que des ministères nationaux.
  3. Contenu, effets et valorisation
    • Synthèse des apports des territoires et réseaux thématiques
    • Propositions politiques qui en sont ressorties
    • Un grand écho qui a permis de poser les conditions d’un dialogue pérenne entre territoires – chercheurs et politiciens
    • Repositionnement des acteurs dans un écosystème de coresponsabilité pour le bien-être de tous
    • Conseil des alliances : définition d’un nouveau rôle de la recherche : interpellation DG recherche, nouveaux programmes de recherche
  4. Organisation et ambiance
    • Beaucoup d’enthousiasme,
    • beaucoup de prise de parole.
    • Moments ludiques,
    • Visites sur site,
    • rencontres entre parties prenantes qui ne se côtoient pas au quotidien

La réunion de démarrage les 28 et 29 septembre

Invités

Les personnes qui peuvent répercuter le projet dans les territoires, les têtes des réseaux thématiques et les principaux acteurs du Conseil des Alliances

Programme

Jour 1 (28 septembre)

  1. Partage des objectifs CO-ACTE
    • En une phrase pour vous c’est quoi Co-Acte (l’écrire + partage)
    • Reprise des objectifs du projet
  2. Décrire la rencontre finale rêvée
  3. Présentation de la méthodologie envisagée lors de la réunion de préparation (voir ci-avant)
  4. Révision de la méthodologie proposée :
    • Questions et réponses ouvertes : est-ce que c’est cohérent avec le résultat final rêvé + les capacités et temporalités des participants ? Identification des questions en suspens qui demandent plus de réflexion
    • organisations de petits groupes de réflexion et de résolution des questions en suspens
    • synthèse et validation d’une trame méthodologique commune
  5. Programme de coresponsabilité pour la 1ère phase (i.e. jusqu’à la réunion de février) : post-it « qu’est-ce que je peux faire ? »

(pendant la nuit : rapporter les capacités / programme rêvé)

Jour 2 (29 septembre)

  1. Retours sur le programme de coresponsabilité et solutions pour combler les lacunes des membres du groupe / résultats attendus
    • organisations de petits groupes de réflexion et de résolution des questions / pbs soulevés
  2. Co-élaborer et tester le kit méthodo proposé aux territoires de coresponsabilité
    • Présentation du kit méthodologique tel qu’il aura été préparé avant la réunion (y compris avec formules à la carte : territoire de coresponsabilité en phase de programme d’actions, territoire de coresponsabilité avec une démarche affaiblie (mobilisation du facilitateur) ; nouveau territoire de coresponsabilité (mode co-évaluation), réseaux thématiques) – a préciser d’ici la réunion.
    • Débat ouvert sur l’intérêt et les problèmes que cela pose
    • organisations de petits groupes de réflexion et de résolution des questions / pbs soulevés
  3. GANTT planification des tâches
  4. Clôture

Questions en suspens

  1. Finaliser la proposition du kit pédagogique, notamment en ce qui concerne la juste formalisation des questions et la grille de construction des synthèses (la proposition d’utiliser les codes sens doit être encore testée)
  2. Mettre en place les outils nécessaires sur wikispiral.org pour les saisies des réponses et la construction des synthèses. A ce sujet la mise en service du kit sur le partage des responsabilités réalisé à l’initiative du Conseil Général de Gironde tombe à pic ! Le projet CO-ACTE sera l’occasion de l’alimenter et de le tester. Une téléconférence durant la réunion le 22 août a permis de préciser ceci avec Jean-Marc Libs, l’informaticien qui a programmé le kit avec Joel Obrecht.

Photo de la réunion

Photo de la réunion préparatoire - Odemira

Retour à la page principale du projet CO-ACTE