Chargement...
 

Suivre les derniers ajouts

 ::  Flux RSS Coordination Groups
Flux RSS Homogeneous Groups

La démarche SPIRAL est avant tout une démarche de démocratie :

  • Démocratie directe des citoyens dans une approche intersubjective introspective, prospective et rétrospective, tout d'abord pour la définition du bien-être de tous comme objectif de société, considérant que seuls les citoyens sont légitimes pour le définir (approche introspective avec les 2 premières questions de SPIRAL), ensuite pour préciser ce que chacun peut faire et ce qu’implique la coresponsabilité pour le bien-être de tous au niveau global (approche prospective - 3ème question de SPIRAL et projet CO-ACTE), et également pour mesurer les impacts des actions sur le bien-être (approche rétrospective avec les co-évaluations participatives).
  • Démocratie collaborative entre entités publiques et privées et citoyens, notamment au sein des plateformes multiacteurs et des associations d’habitants, pour co-construire et mettre en œuvre des stratégies et actions s’inscrivant dans le développement de la coresponsabilité pour le bien-être de tous dans les territoires.

Les 10 principes d’une démocratie directe (approche intersubjective introspective, prospective et rétrospective).

Présentation

10 principes méthodologiques sont retenus pour garantir l’authenticité et la validité d’une telle démarche de démocratie directe:

1. L’expression directe des parties intéressées

Assurer une expression directe des parties intéressées : chacun parle pour lui-même ou pour elle-même, jamais pour d’autres. C’est la base d’une démocratie directe sans représentation intermédiaire.

2. Le droit de parole égal pour tous

Assurer un droit de parole égal pour tous en évitant que ceux qui parlent plus facilement parlent à la place des autres ou les influencent. D'où le besoin d'une phase d'expression individuelle avant de passer à l'expression collective (méthode des post-its).

3. Des processus ouverts

L'idée ici est de ne pas imposer un point de vue a priori mais préférer des questions totalement ouvertes. Ces processus ouverts constituent une différence fondamentale avec les enquêtes et statistiques classiques avec des questions fermées et impliquent un processus d'analyse sémantique et non pas seulement statistique.

4. Démarche introspective et prospective

On ne part pas des problèmes comme dans beaucoup de démarche participative mais de ce qui constitue le bien-être ou le mal-être pour soi-même ou le "bien -vivre ensemble" (introspectif) et ce qu’il implique dans ce que je peux faire et ce qui devrait être fait (prospectif)

5. La construction d’une vision partagée

Viser la construction d’une vision partagée et collective, constituant ainsi une différence fondamentale avec les approches individuelles du bien-être (telles qu’appliquées en entreprise par exemple).

6. Des synthèses inclusives de la diversité des points de vue

Prendre en compte tous les points de vue, contrairement aux synthèses conçues comme des réductions à ce qui a été le plus souvent répété, éliminant de facto les points de vue minoritaire.

7. L’élaboration participative et transparente de synthèses

Permettre une élaboration participative et transparente de synthèses, d’où le besoin de les élaborer avec le groupe.

8. L’élaboration de synthèses à différents niveaux

Permettre une élaboration aisée de différents niveaux de synthèse : des groupes aux territoires de coresponsabilité, régions et pays en vue d’élaborer une synthèse globale, selon les principes de la démarche ascendante.

9. Vers l’action concertée

Produire une connaissance suffisamment fine pour déboucher directement sur l’action concertée.

10. Des résultats auto-reproductibles et auto-extensibles

Produire des résultats attrayants apportant une véritable plus-value à ceux qui y participent et pouvant être facilement diffusés et reproductibles. Le respect et la concrétisation de ces 10 principes méthodologiques qui sont au cœur de la démarche SPIRAL visent à permettre le dialogue entre les extrêmes par l'expression et la rencontre de manière horizontale des différents groupes présents dans la société.

Importance de la démarche

Une démarche de démocratie directe, basée sur une approche intersubjective introspective, prospective et/ou prosepctive, permet de repartir de ce qui est essentiel, authentique, évitant l’influence des idées fabriquées sans véritable fondement et véhiculées dans la société. Ainsi dans tous les critères de bien-être et mal-être exprimés par les citoyens aucun ne porte sur la consommation, alors que celle-ci est la référence la plus citée dans la publicité, les médias, etc.

Les principes d’une démocratie collaborative

Les principes de la démocratie collaborative sont ceux de l’écoute, de la bienveillance, de la recherche de consensus enrichis par la richesse des idées et des points de vue de chaque acteur, chaque citoyens.

Le rôle clé des structures de concertation territoriales

Les structures de concertation territoriales (Plateformes Multi-Acteurs et des Associations d’habitants) sont le creuset indispensable de toute démocratie directe et collaborative en complément de la démocratie représentative.