Chargement...
 

Suivre les derniers ajouts

 ::  Flux RSS Coordination Groups
Flux RSS Homogeneous Groups

Enfance et préparation à la vie

Le thème de l’enfance est essentiel pour savoir comment assurer le bien-être des enfants au présent et au futur, et ce, pour plusieurs raisons :

  • Pour les protéger et les éduquer il convient d’apporter un soutien social tant aux enfants qu’aux parents en difficulté,
  • Pour un accès à l’éducation juste et équitable pour tous, afin de construire la société de demain.
Cherylholt (Pixabay)
Cherylholt (Pixabay)

L’idée principale de la coresponsabilité est que tout le monde agisse ensemble pour élaborer des projets qui puissent assurer le bien-être de tous. Pour les enfants, il convient d’engager un dialogue entre enfants/adultes afin de savoir de quelle manière ces derniers définissent leur propre bienêtre, pour ensuite pouvoir appliquer la méthode SPIRAL. Cette méthode commence par l’élaboration de projets portés au sein de la plateforme multi-acteurs par différents acteurs de la société : des citoyens (pouvant être réunis dans une association d’habitants d’un quartier ou d’une commune) et des acteurs publics et privés (telles que des entreprises, des ONG ou une mairie). Ceux-ci se réunissent et prennent l’initiative de créer un groupe de travail qui se penche sur le thème de l’enfance et de la préparation à la vie. Ce groupe, qui agit de manière coresponsable dans le but d’assurer le bien-être de tous pour aujourd’hui et demain, travaille sur ces thématiques pour tous les habitants de la commune/du quartier. (Pour plus d’informations sur le modèle de référence, cliquez ici).

Dans une approche classique, les parents et l’école sont les seuls responsables pour l’éducation de leur enfant et les autres membres de la société ne se sentent pas en droit d’intervenir. Or, tout le monde doit être coresponsable, de manière concerté (avec les écoles, habitants). Pour que tous les enfants -y compris les plus défavorisés- aient accès à l’éducation et à la protection nécessaire pour développer une enfance accomplie, il est important d’impliquer tous les habitants du quartier (bonne gestion territoriale). Par exemple, en France, la ville de Mulhouse a mis en place l’action « Il faut tout un quartier pour éduquer un enfant ». Les actions de quartier sont utiles pour :

  • Renforcer le lien social entre les habitants du quartier,
  • Créer une dynamique de coresponsabilité entre les adultes autour de l'éducation des enfants et des jeunes (éducation partagée entre les habitants du quartier).

Les diverses expériences qui ont été menées jusqu’à présent ont permis de déterminer quatre chemins de travail qui se présentent tout au long de l’éducation des enfants : a) L’aménagement de l’espace pour les enfants, b) L'implantation de la coresponsabilité à l’école ; c) Les relations intergénérationnelle et interculturelle ; d) L’éducation.

A) L’aménagement de l’espace pour les enfants

Leeza (Pixabay
Leeza (Pixabay

L’aménagement de l’espace pour les enfants est primordial aujourd’hui afin de remédier à leur accès de plus en plus difficile à l’extérieur. Les différents transports ainsi que les parkings qui sont souvent installées sur de grandes superficies réduisent les espaces sécuritaires réservés aux enfants. Même le trajet pour aller à l’école, se trouve souvent menacé. Des solutions de coresponsabilité peuvent être envisagées :

  • Création d’espaces de jeux sans dangers pour les enfants
  • Réduction de l’utilisation de la voiture notamment près des écoles
  • Chemins fléchés pour aller à l’école

B) La coresponsabilité à l’école

Implanter la coresponsabilité lors de l’éducation des enfants, c’est promouvoir le renouvellement de la démocratie dès le plus jeune âge. En partant de la définition du bien-être de tous par les enfants pour retrouver avec eux les possibilités d’assurer le bien-être de tous avec le minimum de ressources et sans utiliser celles qui ne sont pas renouvelables.

Par exemple, la ville de Mulhouse a mis en place le lycée de Coresponsabilité afin de construire une vision partagée du bien-être au sein de cette institution publique, acceptée par tous les acteurs (personnel du lycée, les élèves) pour améliorer l'image de l'établissement, la réussite scolaire et le bien-être de toute la communauté éducative. Afin de redéfinir le bien être à l’école, la responsabilité pour le nettoyage des espaces a été divisée. En effet, un problème de nettoyage avait été constaté, les lieux n’étaient jamais entretenus parce que les enfants ne faisaient pas attention, ce qui engendrait une certaine pression sur le personnel. Une solution retenue a été l’attribution d’une salle aux lycéens dont ils sont responsables tant qu niveau de la décoration que de la propreté.

Un autre exemple de coresponsabilité lié à l’école est apparue au Portugal, avec l’action des « sacs de couleurs », ce projet vise à approvisionner des écoles qui sont dans le besoin de matériel (sacs décorés par les enfants d'autres écoles).

C) Les relations intergénérationnelle et interculturelle

Fujidreams (Pixabay)
Fujidreams (Pixabay)

Développer les relations intergénérationnelles entre les personnes âgées et les jeunes enfants, une compagnie réciproquement appréciée, et cela afin de favoriser :

  • Transmission des savoirs et du savoir-faire
  • Contacts entre différents générations
  • Activités ludiques
  • Partager un moment de convivialité

A titre d'exemple, l'association Lire et faire lire permet à des retraités bénévoles d'offrir, hors temps scolaire, une partie de leur temps libre aux enfants pour stimuler leur goût de la lecture et favoriser leur approche de la littérature.

De même, favoriser les relations interculturelles est intéressant pour s’enrichir et mieux cohabiter ensemble dans le respect de chacun. Par exemple, l’association Les bâtisseuses de paix travaille pour le rapprochement de jeunes de deux religions, qui, par méconnaissance de leurs cultures réciproques, sont parfois en opposition.

D) Éducation

L’éducation joue un rôle important car elle permet de sensibiliser les citoyens à des causes et des questions qui sont essentielles pour développer un monde où règnerait le bien-être de tous. Ainsi, les projets éducatifs sont utiles, voire nécessaires, dans tous les domaines où un bouleversement des habitudes est prévu.

  • Travailler la relation parents-enfants
  • Permettre une meilleure compréhension entre l'école et les parents (dialogue)
  • Aider et soutenir les parents en matière d'éducation
  • Rompre le cercle vicieux qui s'est installé dans certaines familles pour la réalisation des devoirs

Par exemple, en Belgique l’action Pass'âge propose un soutien social aux devoirs et à la parentalité. En effet, le projet "Pass'âge" est né du constat suivant : beaucoup de parents éprouvent des difficultés pour gérer la réalisation des devoirs de leurs enfants. Par cette action, les enfants ciblés sont pris en charge une à deux fois par semaine par des personnes bénévoles qui les aident à faire leurs devoirs. Parallèlement, les deux travailleurs sociaux en charge du projet organisent des groupes de parents. Le but étant que progressivement, les parents reprennent leur place et que les aspects liés à la scolarité se déroulent mieux. Ce projet dure 6 mois au cours desquels le parent est amené à se réimpliquer dans la scolarité de son enfant.


Collaborateur(s) de cette page : Cloeperrot .
Page dernièrement modifiée le Mercredi 20 mai 2015 16:19:01 UTC par Cloeperrot. (Version 10)