Loading...
 

Follow the latest additions

 ::  Feed Coordination Groups
Feed Homogeneous Groups
Gironde - Labo'M21

1 - The territory

Rejoignez le Manifeste de la coresponsabilité sociétale : "Faire de la société un bien commun essentiel" Join the Manifesto for territorial societal co-responsibility : "Make the society an essential common good"

 

Qu’est-ce que c’est que la « coresponsabilité sociétale territoriale » en Gironde ?

Depuis 2011, dans le cadre du réseau des Agenda 21 de Gironde (laboratoire d’innovations collectives), des entreprises grandes et petites, des associations, des collectivités, des services de l’État, des universitaires… travaillent ensemble pour poser les principes et les valeurs d’une responsabilité commune (coresponsabilité) au regard de la société et de l’environnement (sociétale) qui s’exerce en conscience des enjeux globaux et en prise avec la réalité de la situation locale (territoriale) : la coresponsabilité sociétale territoriale.

http://www.gironde.fr/jcms/c_5119/l-agenda-21-en-reseau Image @agenda21gironde

[https://twitter.com/agenda21gironde|Tweets de @agenda21gironde] !function(d,s,id){var js,fjs=d.getElementsByTagName(s)[0],p=/^http:/.test(d.location)?'http':'https';if(!d.getElementById(id)){js=d.createElement(s);js.id=id;js.src=p+"://platform.twitter.com/widgets.js";fjs.parentNode.insertBefore(js,fjs);}}(document,"script","twitter-wjs");
 

Hashtags : #LaboM21


2 - The platform

70 personnes (collectivités, services de l’Etat, PME, collectifs citoyens, assos) ont été formées sur 2 jours en septembre 2013 lors du séminaire annuel du réseau des A21 de Gironde, Labo ‘M21).

Le Département de la Gironde est membre fondateur du réseau international des territoires de coresponsabilité pour le bien-être de tous. Il déploie la méthode en lien avec les parties prenantes du territoires et expérimente le lien entre Agenda 21 et SPIRAL sur le projet territorial de développement durable mais aussi les Agenda 21 scolaires.


3 - The process

Territory : Le chantier « coresponsabilité sociétale territoriale » du Réseau des Agenda 21 de Gironde, Labo‘M 21

 

 

Les documents suivants présentent une synthèse des travaux conduits à ce jour et décrits dans les paragraphes suivants :

Qu’est-ce que c’est que la « coresponsabilité sociétale territoriale » en Gironde ?

Depuis 2011, dans le cadre du réseau des Agenda 21 de Gironde (laboratoire d’innovations collectives), des entreprises grandes et petites, des associations, des collectivités, des services de l’Etat, des universitaires… travaillent ensemble pour poser les principes et les valeurs d’une responsabilité commune (coresponsabilité) au regard de la société et de l’environnement (sociétale) qui s’exerce en conscience des enjeux globaux et en prise avec la réalité de la situation locale (territoriale) : la coresponsabilité sociétale territoriale.

Pourquoi un chantier du réseau ? En 2011, il y a trois démarches, trois « outils » qui engagent et aident  les collectivités à « rendre compte » de leur contribution au développement durable :

  1. 1. Le Référentiel National d’évaluation des Agenda 21 locaux consolidé est en ligne sur le site du Ministère (http://www.developpement-durable.gouv.fr/Le-referentiel-national-pour-l.html). Testé et validé par tous les niveaux de collectivité, il guide le questionnement de la stratégie d’un projet territorial de développement durable.
  2. 2. La loi ENE dite Grenelle 2 a été votée il y a près d’un an et avec elle le « Rapport sur la situation en matière de DD » (art 255) imposé à toutes les collectivités de plus de 50 000 habitants. Le décret est sorti le 17 juin 2011 pour une application dès les débats d’orientations budgétaires de la même année. Au-delà de l’aspect contraignant, ce rapport présente un fort potentiel pour un dialogue renouvelé entre les citoyens, l’ensemble des parties prenantes sur le territoire et les collectivités au regard du DD.
  3. 3. La norme « hors norme » ISO 26000 sur la Responsabilité Sociétale des Organisations a été adoptée fin 2010. C’est un bonheur de questionnement et une passerelle porteuse de dialogue pour tous les types d’organisations, publiques et privées, sur sa contribution au développement durable. Elle offre de plus des perspectives d'outil de dialogue pertinent et efficace avec le monde économique et les entreprises en particulier, et avec toutes les parties prenantes des collectivités.

Le présupposé de l’instauration de ce groupe de travail était qu’expliciter les réciprocités et les complémentarités de ces trois outils permettrait à chacun de gagner en « légitimité » et à tous de gagner en sens global tout en montant les marches que chacun propose.

1.    définir la problématique.

Ce groupe de travail s’est d’abord réuni pour rédiger collectivement une problématique liée à l’ancrage territorial de la responsabilité sociétale qui a été largement diffusée dans les réseaux internationaux à l’occasion de la préparation du sommet international Rio +20 (2012).

Extraits de la contribution sur la plateforme du collectif Rio+20 – juin 2012 : « Le projet porté par le Sommet de la Terre de Rio en 1992 insistait sur l’interdépendance des enjeux sociaux et écologiques et aussi sur la participation des parties prenantes. Il portait une vision d’un projet de société, politique, citoyen et responsable qui ne laisse personne au bord du chemin. Ces fondamentaux d’épanouissement, de cohésion sociale, de solidarité entre les territoires et entre les générations s’expriment pleinement au local dans les projets territoriaux de développement durable que sont les Agenda 21 locaux. La vision globale des interdépendances tant des problèmes que des solutions est primordiale ; la participation des parties prenantes également. L’ancrage territorial de la responsabilité sociétale est de nature à affirmer cette nécessaire transversalité qui correspond tant à la réalité des enjeux globaux du développement durable qu’aux réalités physiques, vécues et perçues sur les territoires par les parties prenantes. »

3 Propositions et contributions aux positions d’orientation politique :

  • Soutien aux Agenda 21 locaux, projets d’ancrage territorial de la responsabilité sociétale
  • Partage de quelques indices significatifs et transversaux pour mesurer individuellement et collectivement l’efficience et l’utilité sociétale des efforts fournis
  • Conditionnalité des aides et contractualisations publiques et privées Soutien à l’économie sociale et solidaire »

2. Partager une vision commune de la coresponsabilité sociétale et la dessiner

Ce groupe de travail s’est ensuite reconfiguré en intégrant davantage d’entreprises locales (engagées dans une démarche RSO) afin de s’accorder sur une image prospective. Un atelier hybride de design prospectif a réuni 25 participants publics et privés sur 3 journées avec l’accompagnement de SDS, Strategic Design Scenario.

Le partage de la vision est aujourd’hui primordial car la question de la contribution au développement durable et la coresponsabilité doit être accessible à tous. Les trois petits films réalisés sont fabuleux dans leur capacité à parler à différentes parties prenantes de coresponsabilité mais demeurent néanmoins « hors sol » et d’un niveau d’abstraction qui ne permet par l’accessibilité de tous les publics à la notion et donc au débat. Il s’agit donc de territorialiser le travail coordonné par le Ministère en charge du développement durable et s’appuyant sur les outils développés dans le cadre du chantier national. Le projet girondin a été retenu par l’Observatoire national des Agenda 21 locaux pour la phase de territorialisation du chantier des Agenda 21 de demain. L’ingénierie et le cadre d’expérimentation est pris en charge par le Ministère. Reste à charge du CG33 les 3 jours de présence physique pour l’animation girondine de SDS. Le livrable est un support illustré de design de la coresponsabilité sociétale territoriale en Gironde en 2033.

Le groupe de travail était composé de parties prenantes publiques et privées et de « Passeurs », experts de leur domaine et de leur propre vie

Deux films d’animation ont ainsi été coproduits sur « la coresponsabilité sociétale territoriale en Gironde en 2033 ». S’y ajoutent des capsules vidéo de témoignage des parties prenantes sur leur rôle reconfiguré en 2033 et le Making of qui donne à voir les étapes et modalités de construction de cette vision. http://www.gironde.fr/types/PortletAgenda21/rapportDD/coresponsabilite.html

3. Mesurer la coresponsabilité

Dans le cadre d’un projet territorial de développement durable, l’objectif n’est pas d’élaborer un « catalogue d’actions », mais bien de bâtir une stratégie de transformation pour améliorer durablement la santé globale du territoire et de ses habitants. Les actions ne sont donc pas la finalité ; elles sont néanmoins les étais, l’échafaudage indispensable de la stratégie de transformation vers un territoire durable pour le bien-être de tous, pour aujourd’hui et pour demain. Leur valeur ne peut être appréciée qu’à la mesure de ce qu’elles contribuent effectivement et efficacement à la stratégie.

Pour ce faire, encore faut-il dans un premier temps définir la santé et l’état du territoire et le bien-être des populations. C’est précisément l’objet du Profil de développement durable. Les 6 indicateurs synthétiques qui le constituent, correspondent aux 5 finalités du développement durable « cohérentes et concomitantes » (Cohésion sociale et territoriale, Epanouissement de tous les êtres humains, Préservation de la biodiversité et protection des milieux, Lutte contre le changement climatique, Consommation et production responsables) ainsi qu’aux éléments déterminants de la démarche Agenda 21 local (indice de gouvernance). Ces indices ont été élaborés, afin d’agréger l’ensemble des données élémentaires permettant de révéler la situation du territoire et de sa population en matière de développement durable. Ils sont calculés pour tous les départements de France. Ce travail a été mené durant 4 années et a associé près de 700 personnes physiques. Ce travail reste en perpétuelle évolution. En effet si la première version, datant de 2010 définissait une vision certes concertée, mais encore descendante, les démarches en cours visent à organiser l’alliance entre les définitions ascendantes des critères de bien-être, par les citoyens eux-mêmes, et les visions stratégiques et organisées plus descendantes. Le profil DD est partagé par une dizaine de départements français. Il a été réactualisé en 2014. Le tout est accessible sur la ressourcerie Data locale : http://catalogue.datalocale.fr/dataset/indicesdd-agenda21-cg33

Cette démarche d’observation n’a toutefois pas pour finalité la seule observation. Il s’agit, une fois encore, de formaliser l’observation pour accompagner la transformation. C’est de cette idée qu’est né le travail de définition des « Indices de contribution ». Concrètement il s’agit d’adosser aux indicateurs portant sur l’état du territoire une cartographie de l’ensemble des acteurs (Etat, collectivités, entreprises, associations, citoyens) ayant une responsabilité sur l’évolution de la situation et de préciser le niveau de cette responsabilité

En savoir plus : Calculateur de contribution à l’amélioration de la situation d’un territoire au regard du DD

Process : La question du bien-être des populations d’aujourd’hui et de demain est au cœur du référentiel DD (Rio 1992)

Dans le laboratoire d’innovations collectives du CDA21, plusieurs chantiers ont été menés et sont en cours :

* L’indice de bien-être du profil DD de la Gironde Un indice territorial synthétique pour représenter l’état du territoire / données relatives au bien être Profil DD réalisé en 2011. Mise à jour prévue en 2014 http://www.datalocale.fr/drupal7/dataset/indicesdd-agenda21-cg33 L’indice de bien-être humain a été mesuré en 2011 dans le profil DD de la Gironde pour situer l’état du territoire girondin sur cette finalité (Gironde : 58,50/100, moyenne des départements français : 57,70/100). La mesure territoriale de l’indice de bien être sera mise à jour en 2014 en intégrant les critères définis par les girondins et une dimension participative dans l’appréciation des-dits critères. Cet indice sera également territorialisé à l’échelle des SCOT girondins en 2014. Un travail de recherche et développement lancé en 2013 permettra de disposer d’indicateurs de contribution sur cette finalité ; ainsi chaque partie prenante girondine pourra mesurer sa contribution à l’amélioration du bien-être citoyen en Gironde.

* Caravane Rio 21 – les critères de bien être citoyen définis par les citoyens

Image

A la suite de la Conférence des Nations Unies sur le Développement Durable, dite « Rio +20 ». Les acteurs Aquitains réunis au sein du Comité régional des Agenda 21 animé par la DREAL ont réagi rapidement en réaffirmant la nécessité de s’organiser localement, pour donner corps aux objectifs fixés lors de ce Sommet autour d’un événement intitulé : « La Caravane Rio 21 ».

Il s’agit de sensibiliser et mobiliser la population d’Aquitaine aux évolutions environnementales et sociétales autour d’outils de médiation interactifs, ludiques et participatifs, conçus et réalisés par Cap Sciences.

Découvrir le film de la Caravane Rio 21 : http://www.aquitaine.developpement-durable.gouv.fr/le-film-de-la-caravane-rio-21-a1440.html

C’est à l’occasion de l’opération Caravane Rio 21 que le Conseil général et ses partenaires (DREAL, Cap-Sciences, Graine Aquitaine et de nombreuses collectivités girondines) ont lancé une vaste consultation citoyenne sur la question du bien-être des girondins. L’idée est de pouvoir apprécier la situation du territoire au regard de ce qui compte vraiment pour les gens et réaffirmer que le bien-être humain est au cœur du développement durable.

Ce sont plusieurs mois d’itinérance régionale qui ont permis aux acteurs de la Caravane Rio 21 de recueillir une première photographie du bien-être des Aquitains. Le déploiement d’un questionnaire en ligne (caravane-rio21.net) a ainsi permis d’identifier les critères de bien-être pour les Aquitains aujourd’hui et d’appréhender ce qui est indispensable au bien-être de tous demain.

Au-delà de l’enquête en ligne, les acteurs girondins du réseau des Agenda 21, Labo ‘M21, ont souhaité aller à la rencontre des citoyens afin de creuser avec eux quels étaient leurs critères de bien-être, mais aussi leur degré de bien-être et surtout quelles propositions ils pouvaient avancer pour favoriser le bien-être de tous.

C’est sur la base d’une méthodologie proposée par la Fabrique Spinoza que de nombreux acteurs ont animé des espaces de consultation sur tout le territoire girondin.

Enquête sur le bien être en Gironde : 600 réponse au questionnaire en ligne, 150 entretiens, 10 jours de consultation à la foire internationale de Bordeaux (stand Caravane de Rio + atelier) soit 1000 girondins consultés.

Image Image

Une datavisualisation des résultats de cette consultation est en ligne sur : http://www.gironde.fr/jcms/cgw_64852/enquete-le-bien-etre-citoyen-en-gironde Parallèlement s’est mis en lace un accompagnement des acteurs girondins au déploiement du questionnement sur le bien être (C2D de Pessac, A21 de Mérignac sur la question du bien être des séniors)

Forts de cette expérience, les acteurs girondins ont bénéficié d’une formation du Conseil de l’Europe à la méthodologie participative SPIRAL, pour définir le bien-être et construire des indicateurs de progrès dans le bien-être avec les citoyens. 70 personnes (collectivités, services de l’Etat, PME, collectifs citoyens, assos) ont été formées sur 2 jours en septembre 2013 lors du séminaire annuel du réseau des A21 de Gironde, Labo ‘M21).

* Bien-être, SPIRAL et les Agenda 21 de collèges Ce cahier d’expérience présente une analyse a postériori d’une démarche d’accompagnement « expérimentale » qui a pour objectif d’intégrer la notion de « bien-être durable » dans la politique des « Agendas 21 collège ».

Ce retour d’expérience a été écrit collectivement par GRAINE Aquitaine, le CPIE Médoc et la Mission Agenda 21 du Conseil général de la Gironde. Il propose de mettre à disposition : • Les objectifs généraux et opérationnels ; • La méthodologie expérimentée et les notions clés ; • L’esprit des outils choisis et leur cohérence avec les objectifs ; • Des pistes d’animation pouvant servir de repère ou de base pédagogique ; • L'analyse des étapes avec les plus-values et les points de vigilance que nous avons identifiés tout au long de l’accompagnement ; • Des témoignages d'enseignants et d'élèves des classes « pilotes », des photos et des illustrations.

Image A21CollègesBienEtre Téléchargez le cahier d'expériences complet : "Bien-être et Agenda21 scolaire"

* L’expérimentation Dom Assist : le numérique pour le bien-être des personnes âgées En quoi le numérique peut-il contribuer au bien-être de tous ? Un travail expérimental est entamé afin d’explorer les potentialités qu’aurait le numérique de renforcer le lien social. Plusieurs chantiers ont ouverts sur le sujet. Le projet Dom Assist est emblématique car il porte sur le numérique au service du maintien à domicile des personnes âgées  (Partenariat INRIA Bordeaux) Trois territoires ont été impliqués dans l’analyse des besoins numériques des personnes âgées en 2012 (commune de Bruges, Syndicat d’aide à domicile de Camblanes, et CDC de Grignols-Captieux) L’expérimentation est en cours auprès de 24 foyers relevant de la grille GIR 6.5.4 (personnes âgées ayant plus de 80 ans) – Bilan et retour d’expérience au 2ème semestre 2014.

* Les Séminaires d’exploration de controverses (SEC) Il s’agit d’une nouvelle approche par le débat de l’ancrage territorial de l’Education pour un développement durable pour tous et à tous les âges de la vie. Il s’agit de rompre avec la perspective d’un savoir descendant et de partir des savoirs des personnes, des accords et desaccords…

En partenariat avec Graine Aquitaine, les Petits débrouillards et la Ligue de l’Enseignement. Les participants sont des animateurs, des associatifs, des agents de collectivités et des élus. 4 territoires d’expérimentation : Médoc, Haute-Gironde-Libournais, Sud Gironde et Bassin d’Arcachon Val de l’Eyre ont expérimenté la méthode en 2012-2013, 3 nouveaux sont en cours d’expérimentation. Le bilan sera dressé fin 2014. La méthode a été aménagée pour l’animation des rencontres interdépartementales du DD, le guide d’animation est disponible en libre téléchargement sur le site de l’Assemblée des Départements de France avec les Actes de ces rencontres http://www.departements.fr/content/revesolutions-les-departements-acteurs-des-transitions-societales-vers-le-developpement-durable

Participation in the network


4 - Results

Phase Achievement step Achieved
1 Homogenous groups Homogenous groups 32
2 Criteria Well-being criteria 2140 Standard statistics
Indicators Well-being indicators (3rd cycle) 3%
3 Diagnosis General diagnosis
Indicators diagnosis Well-being indicators diagnosis
4 Scenarios Planning and scenarii
5 Codecision Codecision and involvement tools
6 Actions Actions and projects 0
7 Coevaluations Impact Co-evaluations
8 Platform evaluation Self-evaluation of the platform process

5 - Partnerships, exchanges and support needs



6 - Other informations


Co-Acte

Territorial synthesis CO-ACTE - Gironde - Labo'M21

7 - Contact

Please log in to view this field. You can use this link or the login menu on top of the page, then simply refresh this page to view this information.

log inPlease log in to edit the infopage


Page last modified on Thursday 15 of November, 2018 17:19:12 UTC