Loading...
 

Follow the latest additions

 ::  Feed Coordination Groups
Feed Homogeneous Groups
La traduction de cette page n'est pas terminée.

Principes méthodologiques de la démarche SPIRAL

1- Principes généraux

Dans son approche ascendante SPIRAL vise: 1- Le développement de la coresponsabilité dans toutes les phases du processus: co-définition des objectifs, co-consruction d'une connaissance partagée, co-conception des actions, co-décisions, co- réalisation , co-évaluation. 2- Un lien toujours étroit entre connaissances et actions permettant de développer la mobilisation et la coresponsabilité. 3- L'implication d'un nombre croissant de citoyens et autres acteurs locaux dans les processus de construction de la coresponsabilité pour le bien-être de tous. Les effets leviers et les effets multiplicateurs sont donc privilégiés, comme par exemple les démultiplications de groupes homogènes. 4- Une méthodologie peu coûteuse (temps, autres ressources), facilement réalisable et diffusable.

2- Co-construction d'une connaissance partagée

(Principes s'appliquant tant à la co-construction d'une vision partagée du bien-être de tous comme objectif que les co-évaluations participatives - voir ci-dessous) 1- Viser la construction d’une vision partagée, individuelle et collective (différence fondamentale avec les approches individuelles du bien-être, par exemple en entreprises) 2- Ne pas imposer un point de vue a priori: processus ouverts (différence fondamentale avec les enquêtes et statistiques classiques), d'où des questions totalement ouverte, suivi d'un processus d'analyse sémantique et non pas seulement statistique 3- Ne pas partir des problèmes/besoins immédiats mais du « bien vivre ensemble » (différence fondamentale avec approches participatives classiques) 4- Assurer un droit de parole égal pour tous (éviter que ceux qui parlent plus facilement parlent à la place des autres ou les influencent), d'où le besoin d'une phase d'expression individuelle avant de passer à l'expression collective; 5- Assurer une expression directe des intéressés sans représentation intermédiaire 6- Etre inclusifs de la diversité des points de vue; les synthèses sont souvent conçues comme des réductions à ce qui a été le plus souvent répété, éliminant de facto les points de vue minoritaire. SPIRAL produit des synthèses inclusives de tous les points de vue 7- Permettre une élaboration participative et transparente de synthèses: synthèses élaborées avec le groupe 8- Permettere une élaboration aisée de synthèses à différents niveaux; 9- Produire une connaissance suffisamment fine pour déboucher directement sur l’action concertée 10- Etre autoreproductibles/auto-extensibles et donc a) attrayants, apportant une véritable plus-value à ceux qui y participent; b) facilement diffusables et reproductibles. 11- Permettre le dialogue entre les extrêmes par expression et la rencontre de manière horizontale des différents groupes présents dans la société.

3- De la connaissance à l'action

1- Lien direct entre connaissances et actions 2- Conception à partir d'une analyse globale et non compartimentée (une action par situation ou par problème) 3- Principe de la co-construction: Actions co-conçues, co-décidées, co-réalisées et co-évaluées.

4- Les actions de co-responsabilité

1- Elles s'inscrivent dans une démarche de coresponsabilité et la promeuvent dans différents domaines clés 2- Elles sont pertinentes pour le bien-être de tous, en priorité celui des personnes qui sont les plus défavorisées et/ou le plus dans le mal-être 3- Elles contribuent à une meilleure utlisation/valorisation des ressources existantes et n'utilisent que des ressources renouvelables, notamment pas d'énergies fossiles (ou le minimum possible). 4- Elles sont durables et ont des effets leviers et des effets multiplicateurs (certains de ces effets découlant du principe même de coresponsabilité).

5- Les plans d'action

1- Ils permettent une intégration des actions dans une stratégie globale 2- Ils ne sont pas des listes d'action, mais des lignes directrices concertées et consensuelles 3- lls ne peuvent pas être autre chose que l'expression du consensus. Ils sont donc évolutifs: très simples au départ puis progressivement complétés et affinés, au fur et à mesure de l'approfondissement du dialogue entre acteurs. 4- Sont privilégiés les financements globaux avec contrôle a posteriori.

6- Les évaluations

1- Principe de la co-évaluation participative: plus pertinente aussi bien a) sur le résultat (évaluation prenant en compte tous les points de vue, donc plus objective) que b) sur son appropriation (évaluation partagée par toutes les parties prenantes) et c) sur le processus (renforcement de la cohésion sociale et de la coresponsabilité. Elle est par ailleurs en général beaucoup moins coûteuse qu'une évaluation conventionnelle. 2- Evaluation de l'impact et non pas uniquement des activités réalisées et des résultats de l'action, notamment l'impact sur les différentes dimensions et composantes du bien-être des bénéficaires par une approche ouverte et transversale et la pertinence de cet impact. Egalement évaluation de l'impact sur la coresponsabilité, de l'utilisation des ressources et de la durabilité de l'action et de ses effets mutliplicateurs. 3- En termes pratiques on retrouve les principes de la co-construction d'une connaissance partagée présentés ci-avant. Pour plus d'informations sur les co-évaluations participatives voire la fiche T12.


wikispiral  »  Méthodologie  »  Conception  »  Approche ascendante
Page last modified on Friday 13 of March, 2015 10:04:46 UTC