Loading...
 

Follow the latest additions

 ::  Feed Coordination Groups
Feed Homogeneous Groups
3ème rencontre trimestrielle - Présentation
Le 9 octobre 2021 de 14h30 à 18h heure de Bruxelles
-------------
Identifier les responsabilités des différents types d’acteurs dans une dynamique partagée de coresponsabilité

Depuis la 4ème Rencontre Internationale des Territoires de Coresponsabilité en novembre 2020, entièrement en ligne suite à la crise du Covid 19, une réunion du réseau sous la forme d'un webinar en ligne est organisée chaque trimestre.

Cette troisième rencontre trimestrielle sera consacrée à un débat portant sur l'identification des responsabilités des différents types d’acteurs dans une dynamique partagée de coresponsabilité pour assurer le bien-être de tous et la préservation des conditions de vie sur terre, en particulier la réduction des gaz à effet de serre. Ce débat se fera dans le cadre d’un Conseil des Alliances, ouvert à toute personne souhaitant participer à ses réflexions.

En savoir plus sur le Conseil des Alliances

Le Conseil des Alliances est une structure informelle de dialogue entre les citoyens/acteurs de terrain, pouvoirs publics et universités ou centres de recherche, soutenue par le Réseau International TOGETHER, en partenariat avec l’Université Fernando Pessoa de Porto, pour promouvoir la coresponsabilité pour le bien-être de tous, générations futures incluses.

Partant de la nécessité de repenser le progrès en termes du bien-être de tous ou du bien-vivre ensemble sur une même planète et du constat qu’un tel progrès implique la coresponsabilité des différents acteurs et niveaux de la société (du lieu de vie micro-local au niveau global), le Conseil des Alliances réunit des représentants de ces différents acteurs et niveaux, avec un triple objectif :

  1. réfléchir ensemble aux conditions de développement de la coresponsabilité ;
  2. stimuler une dynamique opérationnelle entre acteurs, grâce de nouvelles propositions pour l’amélioration des politiques et services publics, l’engagement des citoyens, les démarches responsables des entreprises, et l’appui des centres de formation et de recherche ;
  3. faire des propositions de mise en pratique, en lien avec les démarches et projets s’inscrivant dans cet objectif, notamment le projet « Ensemble apprenons à faire les bons choix » et les démarches de démocratie citoyenne et collaborative comme la démarche SPIRAL du réseau TOGETHER ;

Une première réunion s’est déroulée à l’occasion de la réunion trimestrielle de TOGETHER du 10 juillet, sur le thème de la nécessaire réduction des émissions de GES par les services publics. Celles-ci se situent actuellement autour d’une moyenne de 1,5 tonnes par habitant et par an en Europe et doivent être divisées par six pour être en phase avec les objectifs définis dans les accords de Paris. Le débat a porté sur l’intérêt de décentraliser les services publics à la fois pour en réduire les coûts et l’impact CO2, tout en en accroissant l’efficience en termes de bien-être de tous et en répondant aux besoins d’autonomie locale, indispensable pour atteindre ces mêmes objectifs.

Lors de la réunion du samedi 9 octobre de 14h30 à 18h (heure de Bruxelles), on cherchera à aller plus loin, en précisant les responsabilités des différents types d’acteurs (services publics, citoyens, entreprises, centres de formation et de recherche) dans la réduction des émissions de gaz à effets de serre et, plus généralement, le bien-être de tous, générations futures incluses.

Il est proposé d’organiser le débat en trois temps :

  1. Identifier les responsabilités de chaque type d’acteur : définition d’une première ébauche et d’une méthode pour la compléter. Un document de base est proposé pour initier le débat (voir annexe).
  2. Réfléchir au processus de mise en place de ces responsabilités, notamment en promouvant l’idée d’un engagement ou contrat social dans les relations entre partenaires (État, collectivités locales, citoyens, entreprises, et centres de formation et de recherche), en s’appuyant sur des pratiques déjà existantes.
  3. Définir un plan de développement expérimental à petite échelle, en sélectionnant des acteurs et une ou plusieurs localisations, afin de tester la démarche proposée.

Invitations :

Le Conseil des Alliances est une structure ouverte à tout type d’acteurs intéressé par ces objectifs, dans les limites du respect des règles de base d’écoute et de bienveillance dans les échanges. Les invitations sont donc ouvertes, au-delà des participants à la première réunion. Les inscriptions se font en envoyant un e-mail à together at wikispiral.org en précisant les langues que vous pouvez pratiquer. Une information sera alors envoyée à tous les inscrits, avec le lien WEB pour rejoindre la réunion qui se réalisera on line, via le lien suivant: https://videoconf-colibri.zoom.us/j/85912804167

Une interprétation simultanée français-anglais-portugais sera assurée en fonction des inscriptions.

-------------
Annexe : document de base proposé pour initier le débat

Ce document décrit de manière succincte ce que devraient être idéalement les responsabilités des principaux types d’acteurs pour assurer durablement le bien-être de tous. Sont présentées tout d'abord les responsabilités transversales qui concernent toutes les parties prenantes, pour les décliner ensuite par type d'acteurs. Ce n'est pour le moment qu'une première ébauche destinée à lancer le débat lors de la réunion du 9 octobre 2021.

Responsabilités transversales :

Assurer le bien-être de tous en limitant l’impact des activités humaines pour qu'il reste en dessous des plafonds par habitant supportables par la planète – par exemple les émissions de gaz à effet de serre doivent rester plafonnées à 2 tonnes par an et par habitant au plus tard en 2050 – à compléter sur les plafonds des autres types pollutions et des ressources naturelles disponibles.

  • Responsabiliser les différents niveaux, individuels et collectifs, par rapport à cet objectif. Cela implique de renforcer la capacité d’autonomie locale des habitants partageant un même espace de vie (village ou quartier d'une ville), notamment en termes d’alimentation, accès à l’eau potable, santé, énergie, habitat, etc.
  • A cette fin permettre l’auto-organisation des populations locales en associations d’habitants par quartier en ville et par village en milieu rural, décidant ensemble des objectifs partagés et des mesures à prendre (par exemple pour une meilleure utilisation et partage des ressources).

Responsabilités des États et des collectivités territoriales

  • Créer un cadre juridique et législatif adapté au besoin d'auto-organisation locale des populations et mettre en place les politiques de soutien à cet effet.
  • décentraliser les services en s’appuyant sur les associations d’habitants comme relais.

Responsabilités des citoyens organisés en associations d’habitants

  • Assurer l’accès aux besoins de base pour tous et faire appel aux aides des collectivités territoriales et des États quand les ressources locales sont insuffisantes, au sein de structures de concertations territoriales constituées à cet effet.
  • Assurer un fonctionnement démocratique des associations d’habitants avec un droit égal à la parole pour tous et l’écoute mutuelle, évitant toutes les formes de discrimination, domination et de manipulation.
  • Développer les bases d'une économie circulaire de réutilisation, réparation, recyclage, partage des ressources en fonction des besoins de chacun
  • Gérer le territoire de vie comme bien commun et facteur de bien-être de tous de manière durable en protégeant les sols, la flore,la faune, les écosystèmes naturels et en développant la biodiversité.
  • Accueillir, en concertation avec d'autres territoires et associations et les administrations, les personnes et familles qui ont besoin d'un soutien (chômeurs, sans abris, réfugiés, etc.).

Responsabilité des entreprises

  • Identifier avec les associations d’habitants les besoins en produits industriels qu’ils ne peuvent pas produire eux-mêmes et établir des accords de fourniture sur le long terme prenant en compte les réductions d’impact nécessaires sur les ressources (réutilisation des emballages, produits durables, facilement réparables et recyclages localement) et les accompagnements nécessaires pour les entretiens (économie de fonctionnalité et de coopération).

Responsabilités des chercheurs, université et instituts spécialisés

Travailler avec les différents partenaires pour les aider :

  1. dans la réflexion et les échanges, notamment sur les valeurs partagées, les méthodes et les solutions aux problèmes rencontrés ;
  2. dans les évaluations d'impact et les choix à réaliser pour progresser vers le bien-être de tous durable (voir, entre autres, l’outil existant sur wikispiral.org dans le cadre du projet “Ensemble apprenons à faire les bons choix”).

Page last modified on Saturday 02 of October, 2021 16:42:33 UTC